N'ayant pas de place dans les valises cet été pour amener quelques livres, j'ai fait avec ce que j'ai trouvé. Le premier fut cette merveilleuse histoire d'Anna Gavalda. Simple. Humaine. Optimiste malgré tout. Un vrai bonheur ! Un livre à offrir ! A partager ! Bref, si vous croisez son chemin, LISEZ-LE !!! J'ai eu du mal à m'y accrocher au début, j'ai failli plusieurs fois l'abandonner, mais ça vaut vraiment la peine de tenir. Persévérez jusqu'aux derniers chapitres de la première partie, et après, vous ne le lâcherez plus, c'est promis !!!

Morceaux choisis :

"- Non... Je... je suis trop diffèrent de vous deux... On mélange pas les torchons et les serviettes comme dirait ma mémé...
- On est différents, c'est vrai, mais jusqu'où ? Peut-être que je me trompe, mais il me semble qu'on forme une belle équipe de bras cass
és tous les trois, non ?
- Tu l'as dit...
- Et puis, qu'est-ce que ça veut dire, différents ? Moi qui ne sais pas me faire cuire un oeuf, j'ai pass
é la journée en cuisine, et toi qui n'écoutes que de la techno, tu t'endors avec Vivaldi... C'est de la foutaise, ton histoire de torchons et de serviettes... Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie, pas leurs différences..." (p.259)

"Clic clac.
Plus personne ne bouge.
Moment suspendu.
Bonheur."
(p.305)

"- [...] Mais si j'ai des gosses un jour, je te jure que je les laisserai pas pousser au milieu des voitures, ça non... Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai." (p.499)ensemblecesttout

AUTEUR : Gavalda, Anna (1970-....)
TITRE : Ensemble, c'est tout
PUBLICATION : Paris : J'ai lu, impr. 2005
IMPRIMEUR / FABRICANT : 45-Manchecourt : Impr. Maury-Eurolivres
DESCRIPTION MATÉRIELLE : 573 p. : couv. ill. en coul. ; 18 cm
COLLECTION : J'ai lu ; 7834
ISBN : 2-290-34371-4

QUATRIÈME DE COUVERTURE

" Et puis, qu'est-ce que ça veut dire, différents ? C'est de la foutaise, ton histoire de torchons et de serviettes... Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie, pas leurs différences... "
Camille dessine. Dessinais plutôt, maintenant elle fait des ménages, la nuit. Philibert, aristo pur jus, héberge Franck, cuisinier de son état, dont l'existence tourne autour des filles, de la moto et de Paulette, sa grand-mère. Paulette vit seule, tombe beaucoup et cache ses bleus, paniquée à l'idée de mourir loin de son jardin.
Ces quatre là n'auraient jamais dû se rencontrer. Trop perdus, trop seuls, trop cabossés... Et pourtant, le destin, ou bien la vie, le hasard, l'amour -appelez ça comme vous voulez -, va se charger de les bousculer un peu.
Leur histoire, c'est la théorie des dominos, mais à l'envers. Au lieu de se faire tomber, ils s'aident à se relever.