Une intrigue autour d'une partie d'échecs, il ne m'en faut pas plus pour me donner envie. Pourtant, ce livre était depuis une éternité dans ma PAL, j'ai même tenté plusieurs fois de le lire. Cette fois, grâce au Challenge, c'est fait ! Mais, et je n'arrive pas à comprendre pourquoi, ce livre me fait l'effet d'un bon repas que j'aurais du mal à digérer, c'était agréable mais ... il y a un petit quelque chose qui ternit le tableau... Et ce dénouement tiré par les cheveux n'arrange rien. Le problème, c'est que je découvre cet auteur avec ce titre, et que dans ma PAL j'ai Club Dumas, La peau du tambour, Le cimetière des bateaux sans nom... Alors je m'inquiète et me demande combien de temps ils vont y rester...letableaudumaitreflamand

AUTEUR : Pérez-Reverte, Arturo (1951-....)
TITRE : Le tableau du maître flamand
TITRE ORIGINAL : La tabla de Flandes
TRADUIT DE l'espagnol PAR Jean-Pierre Quijano
PUBLICATION : Paris : Librairie générale française, 1994
IMPRIMEUR / FABRICANT : 72-La Flèche : Impr. Brodard et Taupin
DESCRIPTION MATÉRIELLE : 346 p. : ill., couv. ill. en coul. ; 18 cm
COLLECTION : Le livre de poche ; 7625
ISBN : 2-253-07625-2


QUATRIÈME DE COUVERTURE

Sur la toile, peinte il y a cinq siècles, un seigneur et un chevalier jouent aux échecs, observés depuis le fond par une femme en noir. Détail curieux : Le peintre a exécuté ce tableau deux ans après la mort mystérieuse d’un des joueurs et tracé l’inscription ”Qui a pris le cavalier ?", également traduisible par “Qui a tué le cavalier?".

Tout cela n’éveillerait que des passions de collectionneurs si des morts violentes ne semblaient continuer la partie en suspens sur la toile. Et c’est ainsi que l’histoire, la peinture, la logique mathématique viennent multiplier les dimensions d’une intrigue elle-même aussi vertigineuse que le jeu d’échecs…

Une oeuvre d'une originalité étonnante, traduite dans de nombreux pays et couronnée en France par le Grand Prix de littérature policière 1993.