9782020982603

La solitude des nombres premiers de Paolo Giordano - Seuil, mars 2009.

 

Résumé : les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes ; soupçonneux et solitaires, certains possèdent cependant un jumeau dont ils ne sont séparés que par un nombre pair. Maffia, jeune surdoué, passionné de mathématiques, en est persuadé : il compte parmi ces nombres, et Alice, dont il fait la connaissance au lycée, ne peut être que sa jumelle. Même passé douloureux, même solitude à la fois voulue et subie, même difficulté à réduire la distance qui les isole des autres. De l'adolescence à l'âge adulte, leurs existences ne cesseront de se croiser, de s'effleurer et de s'éloigner dans l'effort d'effacer les obstacles qui les séparent. Paolo Giordano scrute avec une troublante précision les sentiments de ses personnages qui peinent à grandir et à trouver leur place dans la vie. Ces adolescents à la fois violents et fragiles, durs et tendres, brillants et désespérés continueront longtemps à nous habiter.

Mon avis : dans ma PAL depuis déjà deux ans (no comment...), j'ai toujours eu une "relation" étrange avec ce livre. Je savais que je DEVAIS le lire, cela a toujours été une évidence pour moi depuis que je l'ai acheté. Mais je savais aussi que je devais le faire au bon moment. Quel était ce "bon" moment ? Je l'ignore. Mais je l'ai trouvé, et ce livre reste particulier pour moi. Pour cette "relation", pour l'histoire qu'il contient, pour cette rencontre avec ses deux personnages principaux, Alice et Mattia, aussi bouleversants et attachants l'un que l'autre. C'est une, non, deux belles solitudes racontées par une belle plume.