Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan - JC Lattès, août 2011.

 

Résumé : "Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence.» Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

Mon avis : ce roman (et sa magnifique couverture) est un bel hommage de l'auteur à sa mère disparue. Poignant, touchant, tout en restant pudique, ce livre est aussi pesant à lire. On en sort avec une certaine lourdeur. Mais j'ai aimé l'approche de l'auteur pour retracer la vie de sa mère, et voir au fil des pages comment elle est devenue une investigatrice auprès de ses proches pour essayer de comprendre.